LA FORMATION

La formation est régie par l’arrêté du 10 juin 2021 relatif à la formation conduisant au diplôme d’état
d’aide-soignant.

En tant que professionnel(le) de santé, l’aide-soignant (e) est habilité(e) à dispenser des soins de la vie
quotidienne ou des soins aigus pour préserver et restaurer la continuité de la vie, le bien-être et
l’autonomie de la personne dans le cadre d’une responsabilité partagée.

OBJECTIFS
• Accompagner la personne dans les activités de sa vie quotidienne et sociale dans le respect de
son projet de vie
• Collaborer au projet de soins personnalisé dans son champ de compétences
• Contribuer à la prévention des risques et au raisonnement clinique interprofessionnel

COMPÉTENCES VISÉES

DURÉE DE LA FORMATION

11 mois ( 1540 h) en alternant cours et périodes de stage incluant :
• Accompagnement pédagogique individualisé : 35 h
• Suivi individuel des apprentis : 7 h
• Travaux personnels guidés : 35 h

PROGRAMME DE FORMATION

5 blocs de compétences réparties en 10 modules de formation permettant l’acquisition de 11
compétences.

4 périodes en milieu professionnel :

•3 stages de 5 semaines
•1 stage de 7 semaines réalisé en fin de formation
Le parcours de stage comporte au moins une période auprès de personnes en situation de handicap
physique ou psychique et une période auprès de personnes âgées ainsi qu’une expérience de travail de
nuit et une expérience de travail le week-end.

ÉQUIVALENT DE COMPÉTENCES ET ALLÈGEMENT DE FORMATION

Art. 14. – Sous réserve d’être admis à suivre la formation dans les conditions fixées par l’arrêté du 7 avril
2020 modifié susvisé, des équivalences de compétences, de blocs de compétences ou des allégements
partiels ou complets de certains modules de formation sont accordées aux élèves titulaires des titres ou
diplômes suivants :
1. Le diplôme d’auxiliaire de puériculture;
2. Le diplôme d’assistant de régulation médicale ;
3. Le diplôme d’État d’ambulancier ;
4. Le baccalauréat professionnel Services aux personnes et aux territoires (SAPAT);
5. Le baccalauréat professionnel Accompagnement, soins et services à la personne (ASSP);
6. Le Diplôme d’État d’accompagnant éducatif et social (arrêté du 29 janvier 2016 : spécialités « à
domicile », « en structure collective », « éducation inclusive et vie ordinaire »).
Les titulaires des diplômes d’État d’aide médico-psychologique (AMP) ou d’auxiliaire de vie scolaire
(AVS) sont titulaires de droit du DEAES 2016 ;
7. Le titre professionnel d’assistant de vie aux familles ;
8. Le titre professionnel d’agent de service médico-social.

Les personnes susmentionnées bénéficient des mesures d’équivalences ou d’allégement de suivi ou de
validation de certains blocs de compétences selon les modalités fixées à l’annexe VII du présent arrêté.
Leur parcours de formation et les modalités d’évaluation des blocs de compétences ou des
compétences manquantes en vue de l’obtention du diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture sont
définies dans ladite annexe.

MODALITÉS PÉDAGOGIQUES

• Cours magistraux, travaux dirigés, travaux pratiques, travaux de groupe ;
• Analyse de pratiques, jeux de rôle, situations simulées ;
• Enseignement en alternance basé sur une pédagogie active à partir des situations de travail
ramenées du terrain ;
• Suivi pédagogique individualisé permettant à chaque élève d’identifier ses difficultés et axes de
progression ;
• Mise à disposition de ressources et moyens favorisant l’apprentissage en autonomie.

MODALITÉS D’ÉVALUATION

Les modalités d’évaluation sont spécifiques pour chaque module de formation et comportent des
épreuves écrites, orales et/ou pratiques.
•L’élève doit obtenir une note au moins égale à dix sur vingt à chaque module de formation
constituant le bloc de compétences
•L’évaluation d’un bloc de compétences comprend l’évaluation des modules de formation et des
compétences en stage
•L’évaluation des compétences acquises par les élèves est réalisée tout au long de la formation